Camille Cherfi (Français)


Dans une pièce sombre et vaste se trouve un lit...
Ce lit n’est pas ordinaire, il est aussi grand qu’un camion. Ce lit, c’est celui de Gargantua ! Tiens, le voilà qui se réveille !
Je le vois se lever, et je comprends pourquoi on le nomme "le géant".
En temps normal, il fait la taille de dix étages...
De ses mains énormes, il se frotte les yeux encore endormis. Il s’habille de manière grotesque et rapide.
Ses vêtements pourraient abriter cent personnes au moins.
De là où je suis, je ne peux pas distinguer le bas de son gigantesque corps, mais je suppose qu’il est très impressionnant.
Je décide de le suivre dans sa marche lente et bruyante.
Gargantua arrive dans une salle qui semble être une cuisine façon "géant" : tout est semblable à la nôtre mais en dix fois plus gros et grand. Je le vois se servir d’un bol, de la dimension d’une baignoire. Il se sert d’une bouteille qui pourrait contenir la même quantité qu’un château d’eau.
Puis, en guise de "biscuit", il avale un énorme pain et en une seule bouchée.
Il répète cette action trois fois avant de délivrer un rôt.
Son repas terminé, il sort de la pièce d’un pas aussi lent que celui qu’il avait adopté en y entrant.
Sortant de ma cachette, je me dirige vers un trou de souris.
Terrorisée, je ne souhaite plus retourner dans un endroit de ce genre. C’est la première fois depuis le début de ma carrière de journaliste que je ressens une telle peur.
Cet épisode est achevé et je ne souhaite plus jamais rencontrer cette étrange créature !