LANGUES VIVANTES : le niveau A2

Au bout de deux années d’apprentissage d’une langue étrangère, l’élève doit avoir acquis un certain nombre de compétences dans cinq activités langagières, telles qu’elles sont définies dans le Cadre européen commun de référence pour les langues (C.E.C.R.). Ce niveau de langue qui correspond à la fin de la classe de troisième pour la LV2 et à la fin de la classe de cinquième pour la LV1 est appelé niveau A2.

Alors que le niveau A1 est considéré comme un niveau introductif ou de découverte, le niveau A2 est un niveau intermédiaire.

“L’apprenant utilise les formes quotidiennes de politesse et d’adresse ; accueille quelqu’un, lui demande de ses nouvelles et réagit à la réponse ; mène à bien un échange très court ; répond à des questions sur ce qu’il fait professionnellement et pour ses loisirs et en pose de semblables ; invite et répond à une invitation ; discute de ce qu’il veut faire, où et fait les arrangements nécessaires, fait une proposition et en accepte une. [...] A l’étranger, il est capable de mener à bien un échange simple dans un magasin, un bureau de poste ou une banque ; se renseigner sur un voyage ; utiliser les transports en commun : bus, trains et taxis, demander des informations de base, demander son chemin et l’indiquer, acheter des billets ; fournir les produits et les services nécessaires au quotidien et les demander.
C.E.C.R. p.32

Dans le cadre de ce niveau A2, l’élève est évalué sur cinq capacités langagières et doit être capable de :

1) Écouter et comprendre l’essentiel de documents audio simples et clairs relatifs à ce qui le concerne de très près (la famille, les achats, la mode, l’environnement proche, les loisirs, etc)

2) Lire et comprendre des textes courts et très simples, trouver une information dans des documents courants comme des publicités, des prospectus, des menus et des horaires ou des lettres personnelles courtes et simples.

3) Prendre part à une conversation : échange d’informations simple et direct sur des sujets et des activités familiers. L’élève, à ce niveau, n’est pas capable de poursuivre une conversation, mais peut avoir des échanges brefs.

4) S’exprimer oralement en continu : l’élève peut utiliser une série de phrases pour décrire en termes simples sa famille, ses conditions de vie, ses loisirs, sa vie au collège, etc.

5) Écrire des notes et messages simples et courts, une lettre personnelle simple, comme des remerciements, une carte d’anniversaire, un mail ou même un sms.

A l’intérieur des ces cinq capacités langagières, l’élève doit valider 19 items au total, consultables sur le site pronotes du collège. L’élève peut ainsi savoir au fur et à mesure de l’année quelles sont les capacités qu’il a validées et celles sur lesquelles il doit miser tous ses efforts pour accéder au niveau requis.

La totalité de ces items doit être validée pour l’obtention du Diplôme National du Brevet en fin de troisième.